Accueil > Distribution > Game dans l’impasse (MàJ)

Game dans l’impasse (MàJ)


facade game

Game dans l’impasse

Placé en redressement judiciaire le 4 septembre dernier, plusieurs offres de rachat partielles de l’activité de Game ont été annoncées lors du comité d’entreprise du 14 janvier. Micromania a fait une offre de reprise de 44 boutiques (avec 88 salariés) dans des zones prioritaires de développement. L’autorité de la concurrence devra toutefois donner son aval à ses reprises. Game Cash a fait une seconde offre pour 22 autres boutiques reprenant 58 salariés. 11 boutiques seraient reprises sous forme de franchise (vraisemblablement par les managers).

Au total, 66 magasins et 146 salariés sont concernés. Game comptait encore 557 salariés en CDI à la mi-janvier (100 CDD devaient terminer leur contrat le 19 janvier). Un plan de sauvegarde de l’emploi sera mis en œuvre pour les salariés non repris (notamment les 75 personnes de la centrale située à la Plaine St-Denis).

« Les repreneurs pourront encore améliorer leurs offres jusqu’à 48 heures avant l’audience du 25 janvier. Nous travaillons à privilégier les offres avec reprise des employés », explique Julien Trosdorf, porte-parole de Game France. Free aurait également l’intention de reprendre certaines boutiques (sans les salariés).

En magasin, les soldes de début janvier ont fait place à un grand déstockage avec des consoles bradées à moins 30 %, et des jeux à moins 60%, laissant des magasins exsangues et entraînant de nombreuses rumeurs de cessation d’activité à court terme. « Nous avons choisi d’être très agressifs pour devancer nos concurrents directs. La trésorerie dégagée financera le plan social des employés non repris »», conclut Julien Trosdorf.

Né du rachat de ScoreGames en 2001, l’enseigne britannique a dû affronter la forte concurrence de Micromania et surtout de sites comme Amazon, ebay ou Price Minister sur l’occasion, qui a été pendant longtemps LA spécialité de l’enseigne, un domaine fortement rémunérateur en terme de marge. Après avoir tenté de passer à la vitesse supérieure en 2009, avec le rachat de 51 boutiques Maxi Livres, le réseau qui comptait 200 magasins n’a jamais réussi à trouver son équilibre financier.

Publicités
Catégories :Distribution Étiquettes :
  1. YoanLanglais
    11 janvier 2013 à 17 h 48 min

    L’enseigne GameCash a déposé une offre de reprise partielle en proposant aux managers de devenir franchisé Gamecash (source : LSA http://www.lsa-conso.fr/game-france-des-offres-de-reprise-partielle-ont-ete-deposees,137135#xtor=RSS-3)

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :