Archive

Archive for the ‘Distribution’ Category

La fin des « charts » dans MCV


MCVPour la première fois depuis 17 ans, nos confrères britanniques de MCV ne publieront plus chaque semaine leur Top 40 issu de la vente physique car ils estiment que ce dernier, réalisé par NPD outre-manche, n’est plus représentatif de l’ensemble des ventes de jeu vidéo. En effet, ces derniers ne prennent pas en compte les ventes de plate-forme telles Valve, Steam, PSN etc…et se limite principalement aux ventes physiques. MCV estime que cela nuit à l’industrie du jeu vidéo dans son ensemble puisqu’il est désormais impossible de parler de « jeu vidéo le plus vendu » pour un jeu online qui rencontre pourtant un important succès. MCV plaide pour qu’un organisme, tels NPD Enterbrain ou Chart-Track, puisse collecter ses informations afin d’offrir un top 40 représentatif de l’ensemble des ventes. Les Tops des ventes #retail (GFK) demeureront néanmoins accessibles online.

 

Source : MCV

Catégories :Distribution Étiquettes :

Game Cash / Mélenchon, la réponse


Catégories :Distribution, IT

Game Cash offre une console et Assassin’s Creed à Jean-Luc Mélenchon


logo GameCash

Communiqué de Presse du : 19 novembre 2014 (source Game Cash)

 

Le réseau Game Cash n’est pas resté insensible à la volonté affirmée par Jean-Luc Mélenchon de découvrir par lui-même le jeu Assassin’s Creed Unity ; et par la même les jeux vidéo. C’est pourquoi un paquet est parti mardi, du siège angevin du groupe, avec ce petit mot pour accompagné un cadeau :

 

« Cher Jean-Luc,
Au nom du réseau de magasins français (comme son nom de l’indique pas) GAME CASH, nous sommes heureux de t’offrir une console XBOX ONE et le jeu Assassin’s creed Unity (créé en grande partie par de jeunes français) pour que tu puisses te faire ta propre opinion sur ce loisir, le jeu vidéo, qui fait partie intégrante de la Culture et passionne des millions de concitoyens. Nous savons que tu envisageais de faire cet achat; à quelques jours de Noël, et 2 jours avant les Journées mondiales du jeu vidéo (JMJV2014) auxquelles notre réseau participe, nous souhaitions te faire ce cadeau. Bon jeu, avec les tiens, et tous les cadres et permanents du Front de Gauche.
Donnez-nous votre gamertag que nous puissions faire des parties ensemble.
Amitiés vidéoludiques »

Philippe Cougé

Président de GAME CASH

Au-delà du symbole et de l’humour de cette action, le réseau français GAME CASH souhaite attirer l’attention sur la situation des revendeurs indépendants français, ballotés contre leur gré, dans des guerres de prix et mises en ventes anticipées, menées avec des arrières pensées hégémoniques, par les grands distributeurs et certains acteurs de l’internet. Des acteurs économiques puissants pour qui la vente de ce produit culturel est un produit d’appel et non une activité vitale. Le législateur a souhaité sauvegarder les libraires indépendants, dans une volonté louable de maintenir une diversité dans la distribution, de la proximité et du conseil. GAME CASH pose la question : qu’en est-il des libraires du loisir numérique que sont les magasins spécialistes indépendants de Jeu Vidéo ? Le débat devra bien avoir lieu.

Adresse du site marchand: www.gamecash.fr.

###

Contacts pour plus d’informations ou demande d’interview :

Siège : Groupe GAME CASH, 2 rue du Père Wresinski – 49000 ANGERS

INTERVALLES SAS au capital de 623.680 €, RCS 449 051 150

Philippe Cougé, Président, Tél. 02.41.200.666, ou mail : philippe.couge@gamecash.fr

Fax : 02.41.201.701.

Catégories :Distribution, IT Étiquettes : ,

QUELS JOUETS AU PIED DU SAPIN CETTE ANNEE ?

18 novembre 2014 1 commentaire

RESULTATS COMPLETS DE L’ETUDE ICI
Bonial (www.bonial.fr), marketplace desktop et appli mobile leader de la médiatisation des catalogues digitaux, présente une étude comparative sur les recherches menées sur son portail et ses applications mobiles en lien avec l’univers du jouet. Ce marché, qui pesait 3,2 milliards d’euros en 2013*, connaît ces dernières années une digitalisation accélérée. Cette dernière s’illustre notamment par des comportements de recherche en ligne de plus en plus systématiques avant achats sur la toile ou en point de vente physique. Le digital s’impose désormais comme un canal incontournable pour les distributeurs et fabricants de jouets, capable en outre de fournir très tôt dans la saison des indications sur les « tops » et les « flops » du secteur. Quels seront les produits les plus vendus ? Quels sont les types de jouets les plus recherchés ? Quelles marques ou licences sont à la pointe ? Lesquelles sont au contraire à la peine ? Réponses ci-dessous.

 * Ministère de l’économie, de l’industrie et du numérique

TOP 10 DES RECHERCHES PRODUITS : PLAYMOBIL ET LEGO ONT LE VENT EN POUPE
RECHERCHES DE PRODUITS
Top 10 – 2013 Top 10 – 2014 Tendance
1 Consoles et Jeux Nintendo Playmobil + 3
2 Monster High Lego + 3
3 Trottinette Monster High – 1
4 Playmobil Consoles et jeux Playstation + 6
5 Lego Consoles et jeux Nintendo – 4
6 Vélo Trottinette – 3
7 Peinture Pokémon + 2
8 Tricycle Vélo – 3
9 Pokémon Trampoline new (+24)
10 Consoles et jeux Playstation Tablette new (+20)

Bonne nouvelle pour les parents qui ne sont pas à la page ou qui auraient du mal à la tourner : si les jouets High-tech ou devices tels que les tablettes font leur apparition dans ce classement, les licences cultes qui ont bercé notre enfance font toujours figure de références chez nos chères petites têtes blondes. Ainsi, Playmobil, marque allemande qui fête son quarantième anniversaire, et Lego, marque danoise qui a vu le jour en 1949, s’imposent sur les deux plus hautes marches du podium. Surprenant ? Pas exactement si l’on se réfère aux chiffres et politiques de ces deux géants de l’industrie du jouet. Playmobil diversifie les thématiques de sa gamme depuis des années et améliore par petites touches ses figurines connues de tous. La marque bavaroise en a ainsi écoulé plus de 2,7 milliards depuis sa création. De son côté, Lego, deuxième fabricant de jouets au monde, poursuit sa stratégie de partenariats avec des licences populaires comme Simpson ou Star Wars mais aussi avec des poids lourds du digital à l’image de Microsoft.

Les cadeaux high-tech continuent également d’occuper le top-10, avec le maintien des consoles de jeux mais aussi l’apparition des tablettes dans le Top-10, qui gagnent 20 places par rapport à l’an dernier.

Pour autant, les enfants ne resteront pas enfermés puisque les jeux de plein air (notamment Vélo et Trottinette qui se maintiennent dans le Top-10) sont aujourd’hui rejoints par le Trampoline, qui fait une entrée fracassante dans le classement (+24 places).

LES TENDANCES PAR TYPE DE JOUETS : TECHNOLOGIE, JEUX DE SOCIETE ET FIGURINES S’IMPOSENT
 

TENDANCES PAR TYPE DE JOUETS
Type de Jouets augm. 2014 vs 2013 % total des recherches
Techno 55% 24%
Sport/Plein Air -4% 20%
Créatif/Educatif 5% 13%
Figurine 21% 12%
Poupée 7% 9%
Construction 10% 8%
Société 20% 5%
Bébé 1% 4%
Peluche 19% 2%
Déguisement -57% 2%
Armes Factices -13% 1%

 

Totalisant 24% des recherches « jouet » effectuées sur la marketplace et en progression de 55% depuis l’an dernier, jouets technologiques comme consoles, tablettes, ordinateurs ou la licence Skylanders (figurines qui interagissent via le système Kinect de la console de l’enfant) s’imposent comme des achats incontournables. Si le digital et l’innovation jouent désormais un rôle clef dans le cadre des stratégies de développement des firmes spécialisées dans le jouet, les classiques tiennent cependant leur rang. En effet, juste derrière avec 20%, les jeux de sport/plein air ont toujours la cote, tout comme les jeux créatifs & éducatifs (13%).

TOP 10 DES TERMES DE RECHERCHES PAR CATEGORIE – 2014 : LICENCES ET MARQUES MENENT LA DANSE
 

TOP 10 DES TERMES DE RECHERCHES PAR CATEGORIE – 2014
Société Techno Bébé Créatif/Educatif Sport/Plein Air Figurines Peluche Armes Poupée Déguisement Construction
1 Jeux De Société Consoles Et Jeux Playstation Cheval A Bascule Peinture Trottinette Playmobil Furby Nerf Monster High Déguisement Enfant Lego
2 Jeux De Plateau Consoles Et Jeux Nintendo Jouets Bébé Maquette Vélo Cars Doudou Pistolet À Fléchettes Barbie Déguisement Spiderman Construction
3 Puzzle Tablette Jouet D’éveil Maquillage Trampoline Disney Peluches Enfant Nerf Rebelle Poupée Déguisement Princesse Lego Star Wars
4 Scrabble Pokémon Trotteur Guitare Enfant Baby-Foot Petshop Winnie L’ourson Jeu De Fléchettes Landau Poupée Déguisement Batman Meccano
5 Chass’fantômes Skylanders Tapis Aquadoodle Machine A Coudre Draisienne Transformers Peluche Animaux Arme Factice Camping-Car Barbie Déguisement Pirate Jeux De Construction
6 Docteur Maboul Ordinateur Jouet A Pousser Bébé Machine A Cupcake Tricycle Animaux Poney Peluche Pistolet Factice Poussette Poupée Déguisement Barbie Kapla
7 Puzzle 3d Lecteur Cd Enfant Smoby Perles Tracteur Enfant Hot Wheels Peluche Animée Arc Maison De Poupée Déguisement Chevalier Lego City
8 Bataille Navale Voiture Electrique Enfant Jouet Musical Cuisine Enfant Glisse Urbaine Power Rangers Mon Toutou Toufou Arc Nerf Rebelle Poupon Déguisement Power Rangers Lego Friends
9 Cluedo Hélicoptère Radiocommandé Tapis D’éveil Tête A Coiffer Moto Enfant Reine Des Neiges Poupée Docteur La Peluche Pistolet Nerf Fée Volante Déguisement Reine Des Neiges Kit Lego
10 Jeu De Cartes Appareil Photo Jouet Bois Télescope Quad Enfant Spiderman Barbapapa Peluche Arbalète Enfant Maison Barbie Déguisement Disney Lego Chima

 

Playstation, Monster High, Furby, Lego, Playmobil… Autant de termes de recherche qui montent sur la première marche de leur catégorie. Cela étant, trottinettes, chevaux à bascule et autres  articles indémodables font toujours bonne figure dans ce classement.

MARQUES ET LICENCES QUI S’IMPOSERONT DANS LA HOTTE DU PERE NOEL
Au préalable, notons que 21% des recherches sur le secteur du jouet incluent le nom d’une marque (Lego, Nintendo, etc.) et 20% le nom d’une licence (Monster High, Star Wars, etc.).

LES MARQUES QUI CARTONNERONT EN 2014
Marque Volume 2014 relatif (base 100) Evolution vs. 2013
Playmobil                                          100,0 43%
Lego                                            87,7 30%
Playstation (psp, ps4 etc.)                                            64,4 93%
Nintendo (wii, ds etc.)                                            48,6 -5%
Xbox (xbox One, jeux etc.)                                            23,0 11%
Jeux de société Hasbro  (tous titres confondus)                                            21,9 12%
Nerf                                            20,5 55%
Kapla                                            17,1 23%
Jeux de société Asmodee  (tous titres confondus)                                            15,1 35%
Smoby                                            13,7 -2%
LES LICENCES QUI CARTONNERONT EN 2014 LES LICENCES « FLOP » DE 2014
Licence Volume 2014 relatif (base 100) Evolution vs. 2013 Licence Evolution vs. 2013
Monster High                                        100,00 -53% Beyblade -600%
Disney                                          76,27 -2% Yu-Gi-Oh -423%
Pokemon                                          60,00 37% Bakugan -251%
Barbie                                          55,93 0% Ben 10 -153%
Violetta                                          31,19 79% Scoobidoo -87%
Furby                                          24,07 32% Angry Birds -63%
My Little Pony                                          23,39 100% Dora -41%
Petshop                                          20,34 93% Winx -35%
Skylander                                          12,88 -9% Harry Potter -27%
Star Wars                                          11,53 -23% Bratz -15%

Au chapitre des marques, si Playmobil (indice de base 100) et Lego (77,7% de l’indice de base) font course en tête, les fabricants de console n’ont pas dit leur dernier mot. Playstation (64,4% de l’indice de base), Nintendo (64,4% de l’indice de base) et Xbox (23% de l’indice de base) feront peut-être leur entrée dans le salon des parents eu égard à leur forte présence dans ce Top 10.

Côté licence, Monster High, Disney et Pokemon prennent le large mais notons cependant pour le premier et le troisième cité une forte baisse de recherches comparé à l’an passé. A l’inverse, Beyblade, Yu-Gi-Oh, Bakugan font figure de licences en berne de ce classement avec des baisses de recherches respectives de –600%, – 423% et – 251%. De même pour Angry Birds (-63%) et Harry Potter (-27%), pourtant stars de la fin 2013.

« Dans le secteur du jouet comme ailleurs, la recherche en ligne s’impose chez de nombreux Français comme le premier réflexe pour préparer leurs cadeaux. La montée en charge du trafic relatif aux jouets, que l’on détecte sur Bonial dès la moitié du mois d’octobre, nous permet d’avoir très tôt dans la saison une vision assez claire des attentes des Français.

 

Ce classement, qui met en évidence la montée en puissance des jouets technologiques aux côtés des grandes marques traditionnelles, illustre d’ailleurs d’une autre manière la vague de digitalisation qui gagne jusqu’aux plus jeunes publics en France. »

Matthias BERAHYA –LAZARUS – Président de Bonial

METHODOLOGIE
 

–          L’étude réalisée entre les 15 octobre et 12 novembre 2013 et 2014, en analysant les données de recherche sur le portail Bonial.fr et sur ses déclinaisons smartphones et tablettes, soit plus de 3 000 000 d’utilisateurs uniques mensuels.

–          Note méthodologique : l’indicateur en base 100 est une technique de calcul permettant de comparer les volumes de recherche de valeurs différentes en rapportant à 100 leurs valeurs respectives, 100 étant attribué à la valeur la plus élevée, et ce, afin de faciliter la comparaison.

A propos de Bonial

Bonial est un portail d’information et guide d’achat permettant au grand public de consulter les catalogues et prospectus autour de chez soi via son site web www.bonial.fr et ses applications sur mobiles et tablettes. Filiale de Bonial International Group (Groupe Axel Springer), la société capitalise sur son savoir-faire technologique et marketing afin de donner une large audience en ligne aux offres de la Grande Distribution.

Pour en savoir plus : http://www.bonial.fr/  et http://www.bonialinternationalgroup.com/

CONTACT PRESSE

AGENCE79

Dimitri HOMMEL-VIKTOROVITCH

dhommel@agence79.com

Tel : 01 41 10 21 57

Mobile : 06 98 20 77 12

Catégories :Distribution, IT Étiquettes : , ,

GOG.com est disponible en français


Le service de distribution de jeux en ligne sans protection anti-copie (DRM) lance une version 100% française de sa plateforme.

GOG.COM, le service de distribution de jeux en ligne sans protection anti-copie (DRM) pour Windows, Mac et Linux, lance une version française intégrale de son site !

Connu précédemment sous le nom de « Good Old Games » pour son catalogue rétro; ainsi que pour ses liens avec son grand frère CD PROJEKT RED, développeur de « The Witcher 3 : The Wild Hunt », GOG.com régale les joueurs français Avec plus de 800 jeux sans DRM – classiques et nouvelles sorties – provenant de ses 220 partenaires comme Electronic Arts, Activision, Disney, Ubisoft et Square-Enix, GOG.com a réussi le défi de construire une communauté active composée de joueurs de toutes les nationalités. La version entièrement localisée de GOG.com, s’accompagne du lancement d’un service après-vente entièrement en francais avec la garantie remboursement jusqu’à 30 jours après l’achat. Le catalogue est déjà très fourni avec plus de 270 titres disponibles en version française intégrale pour permettre à tous les joueurs de profiter du service.

Avec des titres exceptionnels tels que Wasteland 2, Baldur’s Gate I & II, Divinity: Original Sin ou encore Another World, le lancement prochain du client de jeu GOG Galaxy et l’ajout récent de films sans DRM dans leur catalogue ; GOG.com est le service de distribution à ne louper sous aucun prétexte pour les joueurs et les geeks du monde entier.

Pour en savoir plus et découvrir GOG.com en français, rendez-vous sur le lien suivant :
WWW.GOG.COM

À propos de GOG.com :
GOG.com est un des leaders mondiaux de la distribution digitale de jeux vidéo pour PC, Mac et Linux. Sur GOG.com, les jeux ne contiennent aucun DRM, protection anti-copie ou système de vérification. Historiquement connu sous le nom de Good Old Games et spécialiste des jeux rétro remontant jusqu’à 1981, GOG.com est aujourd’hui une plateforme qui vend tous types de jeux et notamment les plus récents ! Avec plus de 800 jeux disponibles dans son catalogue, 220 partenaires (dont Electronic Arts; Activision, Disney, Ubisoft, Square Enix…) et une communauté de joueurs hyperactive, GOG.com est la destination ultime pour les joueurs et pour les geeks du monde entier.

(Source : communiqué)

Catégories :Distribution, IT Étiquettes : ,

Game Cash développe sa franchise en Belgique


( Source : Communiqué officiel )

Game Cash désormais européen avec l’ouverture de la Belgique
Le réseau de franchise Game Cash a pris une dimension européenne, en ouvrant, samedi 8 novembre, son premier magasin en territoire Belge. Située dans le centre ville de Namur, la boutique réunit sur plus de 150 m2, tout ce qui fait le succès de Game Cash depuis 12 ans en France : jeux vidéo neufs et occasions, une zone rétro gaming et un Espace Multimédia (Smartphones et tablettes d’occasion). Le franchisé belge, Michaël Gaone, est ravi de son démarrage : « Rien qu’à l’ouverture technique de vendredi après-midi, nous savions déjà que ce serait un succès. Cet excellent démarrage s’est confirmé samedi, avec plus de 120 cartes de fidélité dans la journée, un fort afflux, de nombreuses ventes, et déjà beaucoup de reprises : Oui, le concept Game Cash séduit la clientèle belge !».
Pour Philippe Cougé, Président de Game Cash : « Cette ouverture marque une étape importante de la marque et nous avons l’ambition de développer une douzaine de magasins en Belgique, en collaboration étroite avec M. GAONE ; à raison de 3 à 4 ouvertures par an minimum».
Pour accompagner cette ouverture ô combien symbolique, le site http://www.gamecash.fr s’ouvrira courant novembre, aux clients belges qui pourront désormais commander des produits d’occasion qui leurs seront livrés par les magasins GAME CASH français. Dernière bonne nouvelle pour le réseau spécialiste des loisirs numériques d’occasion : l’ouverture le samedi 22 novembre prochain, d’un magasin de 100 m2 à Nouméa, en Nouvelle Calédonie. Ce sera alors, à plus de 16.700 kilomètres de la France, le Game Cash le plus austral du réseau.

Adresse du site marchand: http://www.gamecash.fr.

PS : Le groupe Game Cash basé à Angers (49) est dirigé par Philippe Cougé (Président) philippe.couge@gamecash.fr et compte plus de 70 magasins en France.

Catégories :Distribution Étiquettes : , ,

Intervention de la représentante des salariés de chapitre Retail


Intervention de la représentante des salariés de chapitre Retail

(Source Facebook : lacgt librairies chaPitre ) https://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=591765704212090&id=188790774509587

Déclaration faite lors de l’audience au tribunal de commerce de Paris hier lundi 2 décembre 2013

par Mme Véronique CROUZET-TENU qui a été désignéee représentante des salariés au tribunal.

Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs,

Je vous remercie de me donner la parole.

J’ai été désignée pour cette audience, et vais intervenir en qualité de représentante des salariés du réseau des libraires Chapitre Retail. Je vais donc devant vous, être la porte parole des salariés qui viennent d’apprendre brutalement la cessation des paiements de leur entreprise.

Je voudrais tout d’abord, souligner le caractère soudain et brutal de cette décision, qui a été annoncée lors du Comité d’entreprise du 28 novembre dernier, alors même que cette question n’était pas inscrite à l’ordre du jour.

Décision soudaine et brutale dans la mesure où le 30 septembre dernier, lors d’un CE extraordinaire, notre direction « de transition » (je vous indique s’il en est besoin, que Mrs Rességuier et Foucault respectivement PDG et DG de Chapitre Retail, sont salariés du cabinet Prosphère, et mandatés pour redresser notre entreprise), cette direction nous informait après maintes péripéties relatées dans les différents comptes rendus de CE, que le Plan social initié en avril 2013 par le précédent PDG Jorg Hagen, était finalement abandonné, au profit d’un plan de redressement qui passait par la cession des librairies à tout repreneur potentiel intéressé, soit en interne dans nos librairies, soit en externe.

Plan qui devait dans le meilleur des cas nous mener jusqu’au mois de juillet 2014 ! Cette direction laissait entendre qu’il s’agissait là de la seule stratégie envisageable pour sauver le réseau des librairies Chapitre.

Elle indiquait aussi que les librairies non reprises pourraient poursuivre leur activité avec le réseau Chapitre.

Cette décision intervient après plus d’un an de promesses de redressement de notre activité : promesses en 2012 par la voix de Jorg Hagen qui misait le redressement sur un projet de « prise de participation majoritaire » dans les librairies par les salariés, projet abandonné finalement sans aucune explication en janvier 2013.

Puis ensuite en avril 2013, par un plan de relance prévoyant non seulement un PSE avec fermeture de 12 librairies, mais aussi un plan de restructuration des magasins avec mise en place de départs volontaires, mise en place d’ une relance de l’activité avec l’implantation dans nos librairies de « corners de vente de produits dérivés, tels que les produits de beauté Karin Herzog, ou des compléments alimentaires Sekoya… »

Cette stratégie, critiquée par les élus, était néanmoins semble-t-il, porteuse d’une lueur d’espoir, et l’arrivée à la direction du cabinet Prosphère en mai, lequel déclarait être mandaté pour redresser l’activité, suspendait d’ailleurs le PSE en Juin, et ne laissait pas entrevoir la possibilité d’un dépôt de bilan avant la fin de l’année ! Mr Rességuier affirmait d’ailleurs à Livre Hebdo « je ne déposerai pas le bilan le 4 janvier 2014. »

L’annonce faite ce 28 novembre ne laisse que peu de recul aux élus pour analyser le bien fondé de la demande déposée devant votre instance !

Cette demande de liquidation au regard de ce que je viens de vous dire, nous parait inadaptée, et nous n’en voyons pas les raisons ! Certes, la situation économique et financière du réseau est obérée, les expertises diligentées par les experts du Comité d’entreprise ont mis en lumière les frais de logistique (Loglibris), frais de siège, primes versées, frais pour fonctions support qui tous ont aggravé les résultats des librairies, lesquelles auraient pu rester profitables si la voix des élus avait été entendue, puisque à maintes reprises au cours de nombreux CE les élus ont pu mettre en garde la direction sur ces erreurs stratégiques !

J’en veux pour preuve la pertinence des dossiers de reprise de magasins qui redeviennent viables dès lors qu’ils se libèrent de ces frais inconsidérés !

De surcroît, selon le rapport sur le droit d’alerte rédigé par les experts du CE, cette liquidation avec poursuite de l’activité, n’empêchera pas le licenciement d’au moins 250 à 270 salariés, soit autant voire plus que ce qui était prévu au PSE d’avril 2013.

C’est pourquoi aujourd’hui, au nom des salariés, nous nous posons la question de savoir si nous en sommes vraiment au point que vous deviez prononcer la liquidation avec continuation de l’activité comme le demande la direction.

Nous souhaitons également pour soutenir cette solution, que notre Actionnaire Actissia accepte enfin de nous financer en demandant à son actionnaire américain Najafi § Cie de participer à notre redressement. Des métiers, des emplois, des librairies, la culture, pourraient ainsi être sauvés.

Je voudrais conclure en soulignant les nombreux errements des différentes directions qui se sont succédées au gouvernail de ces magnifiques librairies, donnant souvent l’impression à l’ensemble des salariés (salariés soumis depuis de nombreux mois à des risques psychosociaux importants) qu’il n’y avait pas de pilote dans l’avion, et qui n’ont pas voulu ou pas su écouter la voix des élus et à travers eux, la voix des libraires qui travaillent dans ces librairies depuis de nombreuses années, apportant leur savoir faire, leur expérience, et leurs compétences au service de leurs clients fidèles.

J’ajoute seulement, et j’en aurai terminé, que le SLF affirme aujourd’hui avec d’autres, certes de façon tardive « le dépôt de bilan de Chapitre marque l’échec de stratégies de rationalisation jusqu’à l’excès, incompatibles avec la réalité du métier de libraire et avec les attentes des lecteurs. »

Je vous remercie de votre attention.

Catégories :Distribution Étiquettes :