Game Cash développe sa franchise en Belgique


( Source : Communiqué officiel )

Game Cash désormais européen avec l’ouverture de la Belgique
Le réseau de franchise Game Cash a pris une dimension européenne, en ouvrant, samedi 8 novembre, son premier magasin en territoire Belge. Située dans le centre ville de Namur, la boutique réunit sur plus de 150 m2, tout ce qui fait le succès de Game Cash depuis 12 ans en France : jeux vidéo neufs et occasions, une zone rétro gaming et un Espace Multimédia (Smartphones et tablettes d’occasion). Le franchisé belge, Michaël Gaone, est ravi de son démarrage : « Rien qu’à l’ouverture technique de vendredi après-midi, nous savions déjà que ce serait un succès. Cet excellent démarrage s’est confirmé samedi, avec plus de 120 cartes de fidélité dans la journée, un fort afflux, de nombreuses ventes, et déjà beaucoup de reprises : Oui, le concept Game Cash séduit la clientèle belge !».
Pour Philippe Cougé, Président de Game Cash : « Cette ouverture marque une étape importante de la marque et nous avons l’ambition de développer une douzaine de magasins en Belgique, en collaboration étroite avec M. GAONE ; à raison de 3 à 4 ouvertures par an minimum».
Pour accompagner cette ouverture ô combien symbolique, le site http://www.gamecash.fr s’ouvrira courant novembre, aux clients belges qui pourront désormais commander des produits d’occasion qui leurs seront livrés par les magasins GAME CASH français. Dernière bonne nouvelle pour le réseau spécialiste des loisirs numériques d’occasion : l’ouverture le samedi 22 novembre prochain, d’un magasin de 100 m2 à Nouméa, en Nouvelle Calédonie. Ce sera alors, à plus de 16.700 kilomètres de la France, le Game Cash le plus austral du réseau.

Adresse du site marchand: http://www.gamecash.fr.

PS : Le groupe Game Cash basé à Angers (49) est dirigé par Philippe Cougé (Président) philippe.couge@gamecash.fr et compte plus de 70 magasins en France.

Catégories :Distribution Étiquettes : , ,

Intervention de la représentante des salariés de chapitre Retail


Intervention de la représentante des salariés de chapitre Retail

(Source Facebook : lacgt librairies chaPitre ) https://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=591765704212090&id=188790774509587

Déclaration faite lors de l’audience au tribunal de commerce de Paris hier lundi 2 décembre 2013

par Mme Véronique CROUZET-TENU qui a été désignéee représentante des salariés au tribunal.

Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs,

Je vous remercie de me donner la parole.

J’ai été désignée pour cette audience, et vais intervenir en qualité de représentante des salariés du réseau des libraires Chapitre Retail. Je vais donc devant vous, être la porte parole des salariés qui viennent d’apprendre brutalement la cessation des paiements de leur entreprise.

Je voudrais tout d’abord, souligner le caractère soudain et brutal de cette décision, qui a été annoncée lors du Comité d’entreprise du 28 novembre dernier, alors même que cette question n’était pas inscrite à l’ordre du jour.

Décision soudaine et brutale dans la mesure où le 30 septembre dernier, lors d’un CE extraordinaire, notre direction « de transition » (je vous indique s’il en est besoin, que Mrs Rességuier et Foucault respectivement PDG et DG de Chapitre Retail, sont salariés du cabinet Prosphère, et mandatés pour redresser notre entreprise), cette direction nous informait après maintes péripéties relatées dans les différents comptes rendus de CE, que le Plan social initié en avril 2013 par le précédent PDG Jorg Hagen, était finalement abandonné, au profit d’un plan de redressement qui passait par la cession des librairies à tout repreneur potentiel intéressé, soit en interne dans nos librairies, soit en externe.

Plan qui devait dans le meilleur des cas nous mener jusqu’au mois de juillet 2014 ! Cette direction laissait entendre qu’il s’agissait là de la seule stratégie envisageable pour sauver le réseau des librairies Chapitre.

Elle indiquait aussi que les librairies non reprises pourraient poursuivre leur activité avec le réseau Chapitre.

Cette décision intervient après plus d’un an de promesses de redressement de notre activité : promesses en 2012 par la voix de Jorg Hagen qui misait le redressement sur un projet de « prise de participation majoritaire » dans les librairies par les salariés, projet abandonné finalement sans aucune explication en janvier 2013.

Puis ensuite en avril 2013, par un plan de relance prévoyant non seulement un PSE avec fermeture de 12 librairies, mais aussi un plan de restructuration des magasins avec mise en place de départs volontaires, mise en place d’ une relance de l’activité avec l’implantation dans nos librairies de « corners de vente de produits dérivés, tels que les produits de beauté Karin Herzog, ou des compléments alimentaires Sekoya… »

Cette stratégie, critiquée par les élus, était néanmoins semble-t-il, porteuse d’une lueur d’espoir, et l’arrivée à la direction du cabinet Prosphère en mai, lequel déclarait être mandaté pour redresser l’activité, suspendait d’ailleurs le PSE en Juin, et ne laissait pas entrevoir la possibilité d’un dépôt de bilan avant la fin de l’année ! Mr Rességuier affirmait d’ailleurs à Livre Hebdo « je ne déposerai pas le bilan le 4 janvier 2014. »

L’annonce faite ce 28 novembre ne laisse que peu de recul aux élus pour analyser le bien fondé de la demande déposée devant votre instance !

Cette demande de liquidation au regard de ce que je viens de vous dire, nous parait inadaptée, et nous n’en voyons pas les raisons ! Certes, la situation économique et financière du réseau est obérée, les expertises diligentées par les experts du Comité d’entreprise ont mis en lumière les frais de logistique (Loglibris), frais de siège, primes versées, frais pour fonctions support qui tous ont aggravé les résultats des librairies, lesquelles auraient pu rester profitables si la voix des élus avait été entendue, puisque à maintes reprises au cours de nombreux CE les élus ont pu mettre en garde la direction sur ces erreurs stratégiques !

J’en veux pour preuve la pertinence des dossiers de reprise de magasins qui redeviennent viables dès lors qu’ils se libèrent de ces frais inconsidérés !

De surcroît, selon le rapport sur le droit d’alerte rédigé par les experts du CE, cette liquidation avec poursuite de l’activité, n’empêchera pas le licenciement d’au moins 250 à 270 salariés, soit autant voire plus que ce qui était prévu au PSE d’avril 2013.

C’est pourquoi aujourd’hui, au nom des salariés, nous nous posons la question de savoir si nous en sommes vraiment au point que vous deviez prononcer la liquidation avec continuation de l’activité comme le demande la direction.

Nous souhaitons également pour soutenir cette solution, que notre Actionnaire Actissia accepte enfin de nous financer en demandant à son actionnaire américain Najafi § Cie de participer à notre redressement. Des métiers, des emplois, des librairies, la culture, pourraient ainsi être sauvés.

Je voudrais conclure en soulignant les nombreux errements des différentes directions qui se sont succédées au gouvernail de ces magnifiques librairies, donnant souvent l’impression à l’ensemble des salariés (salariés soumis depuis de nombreux mois à des risques psychosociaux importants) qu’il n’y avait pas de pilote dans l’avion, et qui n’ont pas voulu ou pas su écouter la voix des élus et à travers eux, la voix des libraires qui travaillent dans ces librairies depuis de nombreuses années, apportant leur savoir faire, leur expérience, et leurs compétences au service de leurs clients fidèles.

J’ajoute seulement, et j’en aurai terminé, que le SLF affirme aujourd’hui avec d’autres, certes de façon tardive « le dépôt de bilan de Chapitre marque l’échec de stratégies de rationalisation jusqu’à l’excès, incompatibles avec la réalité du métier de libraire et avec les attentes des lecteurs. »

Je vous remercie de votre attention.

Catégories :Distribution Étiquettes :

Signe de modernité la Fnac se connecte à ses clients avec un nouvel outil : le popup store. – le-furet-du-retail

Catégories :Distribution

Contact – Le magazine des adhérents Club Fnac


See on Scoop.itDistribution-Retail

Interviews exclusives, dernières nouveautés, bons plans et avantages adhérents… tous les privilèges Adhérent Club Fnac sont dans votre Contact.

See on guides.fnac.com

Catégories :Distribution

Objectif Micro – Que doivent faire les revendeurs de jeux vidéo pour pérenniser leur activité ?


See on Scoop.itDistribution-Retail

Le site web des professionnels des jeux vidéo et des loisirs multimedia ! Conseils pour gérer un commerce de jeux vidéo.

See on objectifmicro.org

Catégories :Distribution

Japan creates ‘super group’ for Ultra-HD | Advanced Television

Catégories :IT

‘Django’ Rides to Top of Sales and Rental Charts | Home Media Magazine


See on Scoop.itDistribution-Retail

The major studios’ grip on the national home video charts was broken the week ended April 21 when Anchor Bay Entertainment topped all three charts with its disc release of Quentin Tarantino’s controversial ‘Django Unchained,’ an Oscar-winning…

See on www.homemediamagazine.com

Catégories :IT, VoD